Alfred Danhier

Alfred Danhier

Alfred Danhier

Image issue de : « Alfred Danhier », dans QUIN, Jeanne, Seigneurs, mayeurs, maires et bourgmestres de Dour, Dour : [s. n.], 1992, [n. p.].

Sa biographie :

Né à Dour, le 5 avril 1867, Alfred Danhier est le fils de Pierre-Joseph-Louis Danhier et d’Eléonore Roger. Il épouse Thémire Amand le 13 novembre 1897. Pendant vingt ans, il est ouvrier mineur. En 1895, en raison de son apathie politique vis-à-vis de la coopérative des « Ouvriers réunis », il fonde avec des amis la coopérative des « Socialistes réunis » de laquelle il sera administrateur jusqu’à ses 71 ans. En 1905, il préside le premier comité de la Fédération des mineurs avant de devenir le trésorier du comité exécutif de la Fédération régionale.

En ce qui concerne sa carrière politique, il entre au Conseil communal de Dour en 1904. Il exercera cette fonction jusqu’en 1908. Ainsi en 1908, il commence à exercer les fonctions d’Echevin des travaux. Il restera à ce poste jusqu’en 1921. Durant la Première Guerre mondiale, il contribua au ravitaillement des dourois. En 1921, il est élu bourgmestre de Dour. Il restera à cette fonction jusqu’en 1943. Pendant les années au cours desquelles il sera à ce poste, il mettra en place les mesures nécessaires pour effacer les stigmates de la guerre et il créera de nouveaux quartiers. Ainsi, il ouvrira également la ligne vicinale Dour-Wasmes et durant la crise des années 1930, il donnera de l’emploi aux chômeurs. En juillet, 1941, souffrant, il décida de déléguer ses compétences au premier Echevin, Hyacinth Harmegnies. Par ailleurs, il est important de souligner qu’il fut également nommé sénateur provincial du 14 juillet 1919 à 1935. De cette fonction, il ne percevra au début aucune indemnité. En 1932, en raison de son âge, la Fédération socialiste boraine pensa soumettre sa candidature au poll cependant elle y renonce. Dans ce contexte, il est à noter qu’en 1936, elle décida de l’écarter complètement en raison de son refus de fusionner sa coopérative des « Socialistes réunis » avec la Centrale des coopératives.

Par ailleurs, il est également intéressant de noter qu’il a été membre du conseil d’administration de la société « Le foyer dourois ».

Il décède à Dour le 19 août 1943.

Ses fonctions :

  • Ouvrier mineur
  • Administrateur de la coopérative des « Socialistes réunis »
  • Président du comité de la Fédération des mineurs
  • Trésorier du comité exécutif de la Fédération régionale
  • Membre du conseil d’administration de la société « Le foyer dourois »
  • Conseiller communal
  • Echevin des travaux
  • Bourgmestre de Dour
  • Sénateur provincial

Ligne du temps :

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez) :

Lien vers Google Earth

Ce personnage a donné son nom à une rue de la Commune de Dour. La localisation de cette dernière est accessible à partir de l’URL suivant :  https://earth.google.com/web/@50.3999064,3.7797723,73.66652192a,644.19317127d,35y,0h,45t,0r/data=ClcaVRJNCiUweDQ3YzI1OGYwMTVmMWI5MDk6MHhkOGIxOTllYmJjZDcwNzFkGbr3cMlxM0lAIe4DkNrESQ5AKhJSdWUgQWxmcmVkIERhbmhpZXIYAiABKAIoAg

Liens vers d’autres articles :

Laisser un commentaire