Marius Boulenger

Marius Boulenger

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce personnage.

Sa biographie :

Né à Dour, le 27 février 1834, Marius Boulenger est le fils d’Emile, Lucien, Célestin, Joseph Boulenger et de Simonette, Florence Defrise. Il réalise ses études d’humanité à l’Athénée de Tournai avant de poursuivre ses études universitaires en droit à l’Université de Liège de laquelle il obtient son doctorat en 1858. Au cours de la même année, il effectue un stage au barreau de Mons. Le 11 août 1866, il est élu au Conseil de l’ordre. De 1867 à 1871, il assure le secrétariat du Conseil de discipline.

En ce qui concerne sa carrière politique, dès 1866, il siège en tant qu’administrateur, à l’hémicycle provincial. Marius Boulenger est radicaliste, il s’attaque aux doctrinaires et aux libéraux opposés aux changements. Il souhaite une révision de la loi scolaire de 1842, la sécularisation des cimetières et l’extension du droit de suffrage. Par la suite, il est également élu député parlementaire, le 14 juin 1870 en remplacement de Charles Carlier. Ainsi, à la suite de la dissolution parlementaire des Chambres par le catholique Jules Anethan, il décide de former une liste avec les candidats sortants parmi lesquels on peut notamment citer Charles Sainctelette, Alfred Dethuin, Léon Defuisseaux et Arthur Lescarts. Par ailleurs, bien que maintenu dans l’opposition, il sera réélu 2 août 1870 et admis le 9 août 1870. Il occupera cette fonction jusqu’au 9 juin 1874. Quant à sa fonction d’administrateur, il l’occupera jusqu’en 1873.

Il décède à Quiévrain le 18 juillet 1874.

Ses fonctions :

  • Avocat
  • Administrateur à l’hémicycle provincial
  • Député parlementaire

Ligne du temps :

Liens vers d’autres articles : 

Laisser un commentaire