Pierre Péron

Pierre Péron

Pierre Péron

Image issue de : « Pierre Péron », dans BRAEKMAN, E. M., Histoire de l’église protestante de Dour, Bruxelles : Société d’Histoire du Protestantisme Belge, 1977, p. 210, coll. des Etudes historiques.

Sa biographie :

Né à Chalon-sur-Saône, le 26 janvier 1828, il est le fils de Pierre Péron et de Madeleine Siméon. En octobre 1845, il suivit les cours de l’Ecole préparatoire de théologie de la Société Evangélique de Genève jusqu’en 1848. Ensuite, il fut étudiant en théologie à l’Ecole de l’Oratoire jusqu’en 1855, avec une interruption de deux ans et demi, de mai 1849 à novembre 1851, pour accomplir son service militaire. Diplômé de ses études de théologie, le 3 janvier 1855, il se rend à Paris où il est consacré le 28 janvier si bien qu’il devient, par la suite, pasteur du village de Sainte-Opportune-la-Campagne.

En 1870, il devient pasteur de l’Eglise de Dour. Toutefois, son caractère autoritaire et sa volonté de tout codifier et de réglementer ainsi que divers conflits avec les autorités locales, le poussèrent à quitter la paroisse au bout de douze années d’activité. En effet, le 9 mars 1882, il démissionne de son poste. En ce qui concerne sa carrière professionnelle, il a aussi été nommé, le 18 octobre 1869, secrétaire du Comité synodal d’Evangélisation et secrétaire du synode en 1874. Il fut aussi à l’origine de l’organisation de trois communautés à Douvrain, Péruwelz et Wasmes.

Lorsqu’il quitta Dour, en 1882, il se rendit à Genève, ville à partir de laquelle nous ne disposons plus d’aucune information à son sujet.

Ses fonctions :

  • Pasteur de la communauté protestante de Dour
  • Secrétaire du Comité synodal d’Evangélisation
  • Secrétaire du synode
  • Organisateur de trois communautés à Douvrain, Péruwelz et Wasmes

Ligne du temps :

Laisser un commentaire