Cimetière protestant de Dour

Cimetière protestant de Dour

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce cimetière

Historique et évolution :

La population de Dour était constituée d’une grande majorité de Protestants. Il va de soi qu’à l’époque ces derniers ne pouvaient pas être inhumés dans le cimetière catholique. Dans ce contexte, les Protestants avaient déjà trouvé une solution à ce problème. En effet, ils utilisaient une pâture située à la rue Croisette et mise à leur disposition par Mathieu Defrise. Cependant, ce terrain devint trop petit si bien qu’au cours de l’été 1829, le conseil de régence examina une requête du Consistoire de l’Eglise protestante ayant à sa tête, Jonathan de Vismé, qui désirait disposer d’un lieu de sépultures réservé aux Protestants. Les autorités locales furent favorables à ce projet. Ainsi, il fut décidé que le cimetière catholique, située à la ruelle Croisette, s’étendant sur un grand nombre d’hectares serait divisé en deux.

Ligne du temps :

Laisser un commentaire