Marcel Capouillez

Marcel Capouillez

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce personnage.

Sa biographie :

Né à Dour en 1884, Marcel Capouillez est un fils de menuisier. Il réalise ses études à l’Ecole normale de l’Etat à Mons de laquelle il obtient son diplôme d’enseignant. Par la suite, il enseigne à Blaton puis à l’école communale de Moranfayt à Dour. Par la suite, il enseigne également des cours à des adultes illettrés. En 1909, il épouse Marthe Michez. Durant la Première Guerre mondiale, il part combattre au front à l’Yser. Cependant, gazé et malade, il est obligé de quitter le front. En mai 1923, il occupe une chaire à l’Ecole normale de l’Etat à Mons.

À Dour, il dirige l’antenne locale de la Fédération nationale des invalides de guerre. Par ailleurs, il crée également une section d’Amitiés françaises, anime un groupement théâtral et préside la chorale, « La Royale Emulation ». Dans ce contexte, il est intéressant d’indiquer qu’il a également été le cofondateur du journal « L’information du pays dourois » et correspondant pour le quotidien « La Dernière Heure ». Il a aussi collaboré avec le journal libéral montois « La Province ». Dans les années 1930, il soutient l’abbé Jules Mahieu.

Arrêté le 25 juin 1941, pour avoir écrit dans le clandestin « La Liberté », il reste en prison presque toute la Seconde Guerre mondiale. Le 15 avril 1945, sorti de prison, il est placé à la tête du comité provisoire du Mouvement de la Wallonie libre dans la région de Mons et du Borinage.

Il décède à Dour en 1959.

Ses fonctions :

  • Enseignant
  • Combattant durant la Première Guerre mondiale
  • Directeur de l’antenne locale de la Fédération nationale des invalides de guerre
  • Créateur de la section « Amitiés françaises »
  • Animateur d’un groupement théâtral
  • Président de la chorale « La Royale Emulation »
  • Cofondateur du journal « L’information du pays dourois »
  • Correspondant pour le quotidien « La Dernière Heure »
  • Collaborateur pour le journal « La Province »
  • Écrivain pour le journal clandestin « La Liberté »
  • Directeur du comité provisoire du Mouvement de la Wallonie libre dans la région de Mons et du Borinage

Ligne du temps :

Laisser un commentaire