Société Royale des Choeurs « Emulation » de Dour

Société Royale des Choeurs "Emulation" de Dour

Société Royale des Choeurs Emulation de Dour

Image issue de : « La société Royale des Chœurs « Emulation » de Dour », dans Nos musiques et nos chorales, Dour-Elouges : Musée communal Georges Mulpas, 1983, p. 12.

Historique et évolution :

Composition du comité de la Société Royale des Chœurs « Emulation » de Dour en 1969 :

  • Président d’honneur : Emile Cavenaile et Jacques Harmegnies
  • Président : Pol Lavenne
  • Vice-président : André Lavenne
  • Trésorier : Marcel Delsart
  • Secrétaire : Lucien Lechene
  • Secrétaire-adjoint : Aimé Ansseau
  • Secrétaire honoraire : Gérard Lheureux

Historique :

En 1840, Alexandre Fromont décida de réunir quelques jeunes autour de lui auxquels il inculqua des notions musicales. Ainsi, il fonda le noyau de la société à Dour qui comprenait à la fois une section de fanfare et une section de chant. Au cours des années qui suivirent, le chant de chorale se développa dans le reste des régions du Borinage. Le 31 mai 1844, la société établit ses statuts. Ces derniers se présentant sous forme manuscrite, comptent 28 articles copiés sur papier timbré et portent 30 signatures. Dans ce contexte, il convient d’indiquer que l’endroit dans lequel les membres se réunissaient pour répéter nous est inconnu.

Dès sa fondation, cette société eut pour but de relever le goût musical et d’organiser des concerts philanthropiques comme gestes de solidarité envers les personnes ayant subi un malheur ou étant pauvres. Le 7 octobre 1860, le Roi Léopold 1er, afin de récompenser la société de ses travaux et ses concerts philanthropiques, octroya à cette dernière le titre de « royale ». Par ailleurs, il convient d’indiquer que la société a également reçu un certain nombre de prix, lors de différents concours de chant, entre les années 1845 et 1856. Il en ira de même dans les années qui suivirent. D’autre part, elle a aussi toujours participé aux manifestations qui ont été faites en l’honneur du Roi Léopold 1er.

Le 17 janvier 1853, la société a pris pour titre celui de « Société de l’Emulation de Dour » en remplacement du titre de « Société musicale ». En février 1865, à la suite des coups de grisou qui eurent lieu au puits de Sainte-Catherine, la société organise des concerts en faveur des familles des victimes. Par la suite, le 23 juillet de la même année, elle inaugure le kiosque qu’elle a fait construire dans le parc du château de Dour à savoir l’actuel parc communal. Par la suite, le 30 décembre 1871, la section des fanfares de la société est supprimée si bien que la seule section de chant portera le titre de « Royale ». Par la suite, la société participa à de nombreux événements tels que des galas et vit son comité et sa commission évoluer au fil des décès de ses membres.

Le 27 avril 1946, la société fête son centième anniversaire ainsi que son cent-vingt-cinquième en 1969. La société compte encore une centaine de chanteurs. Toutefois, son chiffre ne fait que diminuer suite aux décès de nombreux choristes pour ne plus avoir qu’une quinzaine de choristes en 1980. Ainsi, lors du 150e anniversaire de l’Indépendance de la Belgique et de l’hommage aux volontaires de l’Indépendance nationale de 1830, la société va jouer un grand nombre de morceaux en compagnie de la chorale Sainte Cécile de Petit-Dour. Dans ce contexte, le 23 mars 1981, la société est reconvertie en chorale mixte avec la participation de la chorale paroissiale de Petit-Dour.

Actuellement, cette société n’existe plus.

Ligne du temps :

Laisser un commentaire