Emile Cavenaile

Emile Cavenaile

Emile Cavenaile

Image issue de : « Emile Cavenaile », dans P. T., « Cavenaile Emile », dans 1000 personnalités de Mons et de la région, Bruxelles : Avant-propos, 2015, p. 121.

Sa biographie :

Né à Dour en 1906, Emile Cavenaile suit une formation d’ingénieur en fermentation à Gand. À la fin de ses études, en 1933, il prend la tête de la brasserie familiale située à Dour depuis le début du XXe siècle sur le site du Belvédère. Les fêtes de la bière organisées à Dour au début des années 1960 marquent le succès de la brasserie familiale.

Emile Cavenaile est également membre du directoire de « Wallonie libre » en 1945 tout en figurant parmi les participants du Congrès wallon des 20 et 21 octobre 1945 à Liège. Par ailleurs, il sera aussi très actif au sein du mouvement wallon qu’il soutiendra financièrement. À partir de 1968, il rédige un grand nombre d’articles dans les revues suivantes : « Le Front wallon », « Le Bloc wallon » et « Le Gaulois ». Etant membre des « Partisans de la paix », il participe en avril 1949 au premier Congrès de la paix à Paris. En 1952, lors de rencontres nationales et économiques, il visite l’URSS puis se rend à l’Assemblée mondiale de la paix à Helsinki en juin 1955 et en Chine en octobre 1956. Ce militantisme lui vaut le surnom de « brasseur rouge ».

Par ailleurs, il est aussi un mécène pour les artistes. Ainsi, après la Deuxième Guerre mondiale, il contribue à la création de la Société céramique d’art qui accueillera des artistes internationaux renommés.

Il décède à Dour en 1997.

Ses fonctions :

  • Brasseur
  • Membre du directoire de « Wallonie libre »
  • Participant au Congrès Wallon des 20 et 21 octobre 1945 à Liège
  • Auteur d’articles dans des revues
  • Membre des « Partisans de la paix »
  • Mécène
  • Militant politique

Ligne du temps :

Laisser un commentaire