Chapelle Saint-Joseph à Trichères de Dour

Chapelle Saint-Joseph à Trichères de Dour

Chapelle Saint-Joseph à Trichères à Dour

Image issue : « La chapelle Trichères en 2008 », dans CAPOUILLEZ-CHOMIS, Marie-Thérèse, La chapelle Saint Joseph à Trichères, Dour, [S. n.], 2008, p. 37.

Historique et évolution :

Située dans la cour de l’école de Trichères, cette chapelle était un cadeau octroyé à Madame Véronique, religieuse du couvent de la Sainte Union à Trichères, lors de son jubilé organisé en 1956 à l’occasion de ses cinquante ans de vie religieuse et de ses quarante-huit ans à Dour. Afin de rappeler le jubilé, on décida qu’une reproduction du voile de Sainte Véronique y serait placée. Par ailleurs, c’est également lors de ce jubilé que l’on prit la décision que la chapelle Saint Joseph deviendrait une chapelle où les dimanches auraient lieu une messe au soir.

Ainsi, afin de pouvoir construire cette chapelle, des collectes furent organisées et des photos de Madame Véronique furent aussi vendues. Le 6 octobre 1957, les projets de la chapelle sont exposés aux yeux des paroissiens. Durant les mois qui suivirent, les travaux se poursuivirent. En effet, l’équipe ouvrière fut constituée, les premières pierres de l’autel furent bénites et une cloche fut choisie. Le 1er mai 1958, la chapelle est inaugurée. À cette occasion, eut lieu le cortège des saintes reliques au cours de laquelle les Reliques de Sainte Maria Goretti sont enchâssées dans l’autel de la chapelle de Trichères. Quant à la cloche de la chapelle, elle fut bénie le 27 avril 1958.

À partir du 4 mai 1958, des messes sont organisées tous les dimanches matin dans la chapelle.

Le 9 février 1987, la chapelle Saint Joseph à Trichères devient la propriété de l’A.S.B.L du doyenneté de Dour. Par la suite, le 10 octobre 2000, la chapelle est rafraîchie par quatre bénévoles. Par ailleurs, il est à noter qu’elle contient également la vierge dite de l’Epinette transportée, le 17 juin 1987, de la chapelle Notre-Dame de l’Epinette qui connaissait un grand nombre d’actes de vandalisme. Ainsi, cette statue est accompagnée d’une Tête du Christ souffrant.

Pour plus d’informations à ce sujet, le lecteur peut se rendre à l’adresse suivante : http://www.doyenne-dour.be/

Ligne du temps :

Laisser un commentaire