Eglise Saint-Victor de Dour

Eglise Saint-Victor de Dour

Eglise Saint-Victor de Dour

Image issue de : « L’Eglise Saint-Victor », dans BIBLIOTHEQUE COMMUNALE DE DOUR, Connais-tu ta commune ?, Dour : [Bibliothèque communale de Dour] : 1997, [n. p.].

Historique et évolution :

Avec le développement des charbonnages et l’industrialisation de la région au XVIIIe et XIXe siècles, la population de Dour connaît un essor majeur si bien que l’ancienne église Saint-Victor de Dour, construite au Moyen Age, mise à sac par des calvinistes en septembre 1572 et reconstruite au début du XVIIIe siècle, devient trop petite. Ainsi, il fut décidé qu’il serait bon de bâtir une nouvelle église afin non seulement d’accueillir tous les fidèles, mais aussi d’assurer leur sécurité et leur devoir religieux. Toutefois, la construction de ce nouveau bâtiment sur un cimetière franc sur la Grand-Place de Dour fut repoussée à de nombreuses reprises en raison d’un manque de subside et d’un rejet récurrent des plans de construction. Toutefois, le lundi 25 avril 1844, la démolition de l’ancienne église commence et le jeudi 9 mai 1844, la cérémonie de la pose de la première pierre a lieu. Par ailleurs, il est intéressant de noter que diverses modifications du plan architectural initial furent demandées par l’administration communale à l’architecte, Wachez, si bien que le clergé ne rentra enfin dans l’église terminée que le 26 octobre 1845. Dans ce contexte, il est intéressant d’indiquer qu’il s’agissait à la base d’une église provisoire qui devint au final permanente. Cet aspect peut notamment expliquer pourquoi le clocher ne se trouve pas dans le même axe que l’église. En effet, étant donné qu’à la base cette église était provisoire, il était prévu qu’une autre église soit construite par après derrière le clocher.

De l’ancienne église, il ne subsiste que la tour de 1701-1704 construite en brique sur un soubassement en pierre. La nouvelle construction, sur la Grand-Place de Dour, réalisée en 1844 et datée sur l’entrée latérale est de de style néo-classique. Ainsi, elle comporte une triple nef de six travées, un chevet plat et un chœur de deux travées.

Par ailleurs, il est à noter que l’église ne comporte qu’un rare mobilier et qu’elle a connu certains tracas. En effet, en 1857, par exemple, les toitures sont déjà délabrées et il faudra un grand nombre d’années avant que certaines d’entre elles soient réparées. À cela s’ajoute le fait que la nouvelle construction ne donne pas entière satisfaction à l’ensemble des édiles. En effet, certains souhaitent la remplacer par un édifice mieux situé et plus élégant.

Cependant, encore actuellement, l’église est toujours bien établie sur la Grand-Place. Ainsi, rénovée en 1984, elle symbolise et reflète les grandes étapes du développement industriel et démographique de la localité.

Par ailleurs, il est intéressant d’indiquer au lecteur qu’il peut également obtenir des informations complémentaires sur cette église et sur son état actuel aux adresses suivantes :

http://doyenne-dour.be/

http://balat.kikirpa.be/object/10014992

Ligne du temps :

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez sur la référence) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB traitant du sujet :

Articles :

Lien vers Google Earth permettant de localiser l’église :

https://earth.google.com/web/@50.3962036,3.7786173,84.73285322a,644.24787861d,35y,0h,45t,0r/data=Cl0aWxJTCiUweDQ3YzI1OGVjNmZhZmYyNzU6MHhhNWU5YjFkNmI1YzQ3MThkGVtHsMy2MklAIW7M_LSbOg5AKhhFZ2xpc2UgU2FpbnQtVmljdG9yIERvdXIYAiABKAIoAg

Liens vers d’autres articles :

Laisser un commentaire