Madame Véronique

Madame Véronique

Madame Véronique

Image issue de : « Madame Véronique », dans CAPOUILLEZ-CHOMIS, Marie-Thérèse, La chapelle Saint Joseph à Trichères, Dour, [S. n.], 2008, p. 5.

Sa biographie :

De son vrai nom, Rachel Elise Cornélie Leconte, Madame Véronique arrive à Quévy-le-Petit en octobre 1908. Elle s’installe au couvent de la Sainte Union à Trichères à Dour.[1] Ainsi, elle sera la sixième religieuse de ce couvent. Elle sera titulaire de la classe des petits. Elle occupa cette fonction pendant 48 ans.

Elle était très populaire auprès des Dourois. Dans ce contexte, afin de la remercier de sa bonté et des activités qu’elle a menées au sein de la population de Dour, un jubilé lui fut organisé en 1956 à l’occasion de ses cinquante ans de vie religieuse et de ses quarante-huit ans à Dour. Ainsi, elle reçut à cette occasion trois cadeaux : un voyage à Lourdes, une statue de Saint Joseph Artisan et une chapelle dans la cour de l’école de Trichères.

[1] Il est intéressant ici de noter que les sources à notre disposition ne nous permettent pas d’indiquer la date à laquelle elle s’installe au couvent.

Laisser un commentaire