Jean-Baptiste Debrabant

Jean-Baptiste Debrabant

Jean-Baptiste Debrabant

Image issue de : « Vicaire Jean-Baptiste Debrabant », dans BORTOLIN, Manu, CAPOUILLEZ, Jacqueline, DESTREBECQ, Christophe, QUITTET, Frédéric, [et. Alii.], 1844-2014 : l’Institut de la Sainte-Union fête ses 170 ans à Dour : catalogue réalisé à l’occasion de l’exposition « 1844-2014 : 170 ans d’Histoire de la Sainte-Union à Dour », Dour : [s. n.], 2014, [n. p.].

Sa biographie :

Né le 13 octobre 1801 dans les Flandres françaises au sein d’une famille de fermiers, Jean-Baptiste Debrabant ira jusqu’à l’âge de ses 12 ans à l’école du village puis il aidera son père à la ferme. À l’âge de 17 ans, il rentre au Collège afin d’y apprendre le latin. En 1822, il rentre au séminaire de Cambrai si bien que le 25 août de la même année, il est ordonné prêtre.

En 1826, il est nommé à l’église Saint-Jacques à Douai. Là, il rencontre un groupe de couturières pieuses, groupées depuis 1823 autour de Mademoiselle Louise Mennecier. Ainsi, préoccupé par l’éducation des enfants, il décide de prendre part à ce groupe de façon à ce que les religieuses qui le constituent enseignent leurs savoirs aux enfants. Dans ce contexte, c’est ce petit groupe qui est à l’origine de la congrégation de la Sainte-Union qui fondera l’école des dames de la Sainte-Union et le couvent de la Sainte-Union à Trichères.

Nous ne connaissons pas malheureusement d’autres détails sur sa vie.

Ses fonctions :

  • Homme religieux

Ligne du temps :

Laisser un commentaire