Aimé Rousseau

Aimé Rousseau

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce personnage.

Sa biographie :

Né à Dour en 1865, Aimé Rousseau a grandi au lieu-dit la Saline à Petit-Dour. Il réalise ses études au Collège des jésuites à Mons avant d’entamer des études supérieures à la faculté de droit de l’UCL. En 1888, il s’inscrit au barreau de Mons. En 1892, il fonde avec le docteur Victor Delporte le Cercle ouvrier Saint-Victor à Dour puis la Fédération catholique boraine desquels il assurera le secrétariat. Cela le mènera à fonder des cercles ouvriers un peu partout dans la région du Borinage. Par ailleurs, il va également collaborer à « La Revue sociale catholique ».

Par la suite, le gouverneur Raoul du Sart de Bouland le désigne comme chef de bureau de l’Office provincial du travail ce qui lui permettra d’appliquer la législation ouvrière dès le 1er janvier 1895. Le 1er janvier 1896, il est nommé juge de paix suppléant du canton de Dour. En 1897, il quitte Dour pour Mons. Là, il va enseigner le droit industriel à l’Ecole supérieure commerciale et consulaire de Mons. Par la suite, il fut aussi l’auteur de diverses brochures mettant en avant les bienfaits du gouvernement catholique. Finalement, il devient secrétaire de la nouvelle Fédération des mutualités catholiques.

Il décède à Mons en 1901.

Ses fonctions :

  • Avocat
  • Fondateur et secrétaire du Cercle ouvrier Saint-Victor à Dour et de la Fédération catholique boraine
  • Collaborateur dans « La Revue sociale catholique »
  • Chef du bureau de l’Office provincial du travail
  • Juge de paix suppléant du canton de Dour
  • Professeur de droit industriel à l’Ecole supérieure commerciale et consulaire de Mons
  • Auteur de brochures politiques
  • Secrétaire de la Fédération des mutualités catholiques

Ligne du temps :

Laisser un commentaire