Moulin des Berceaux de Dour

Moulin des Berceaux de Dour

Plan de localisation cadastrale du Moulin des Berceaux de Dour

Image issue de : « Plan de localisation cadastrale du « Moulin des Berceaux », dans JOURET, Alain, Un aspect oublie de nos paysages : les moulins du « Grand Dour » du XIe au XXe siècle, [Dour] : Cercle dourois d’histoire locale et régionale, 1987, p. 16.

Historique et évolution :

Situé près du carrefour de « l’Epine », le moulin à vent des Berceaux est construit par un habitant de Blaugies, Gilles Collin, en vertu d’un octroi du 28 janvier 1717. Ainsi, ce dernier peut exploiter le moulin. Toutefois, en contrepartie, il s’engage à verser annuellement une certaine somme au Domaine, qui 25 ans plus tard, doit prendre possession du moulin. En 1739, Nicolas-Joseph Poisson essaie de remplacer Gilles Collin à l’expiration de son octroi. Toutefois, en 1740, Collin obtient une prolongation de son bail de cinq ans. Ainsi, durant la même année, les exploitants du moulin sont la famille Estiévenart qui y restera jusqu’au début du XIXe siècle.

Dès 1765, les autorités des Pays-Bas envisagent de vendre ce moulin. Toutefois, la vente est reportée jusqu’en 1771, année au cours de laquelle Charles-Louis-Joseph Ghislain se porte acquéreur. Par ailleurs, il est intéressant de noter que le moulin change encore de propriétaire au début de la période hollandaise. En janvier 1819, il est mis en vente. Etienne Cambier en fait l’acquisition et le cède, en 1834, au bourgmestre de Beaumont.

Finalement, en 1844, le moulin est démoli et, en 1845, la parcelle sur laquelle il avait été construit est réunie aux terrains voisins.

Dans ce contexte, il est intéressant d’indiquer au lecteur que toutes informations complémentaires sur ce moulin sont accessibles sur le site en ligne : http://www.molenechos.org/verdwenen/molen.php?AdvSearch=6245

Ligne du temps :

Laisser un commentaire