Eglise Notre-Dame de Wihéries

Eglise Notre-Dame de Wihéries

Eglise Notre-Dame de Wihéries

Image issue de : « L’Eglise Notre-Dame de Wihéries », dans BIBLIOTHEQUE COMMUNALE DE DOUR, Connais-tu ta commune ?, Dour : [Bibliothèque communale de Dour], 1997, [n. p.].

Historique et évolution :

Érigée sur un promontoire, cette église de style classique mesure 35m de long et 15m de large. Construire en pierres blanches, moellons et brique, sa construction s’est déroulée de 1723 à 1766 sur l’emplacement d’un ancien édifice qui tombait en ruine. Caractérisée par une tour en avant corps, une triple nef de cinq travées et un chœur d’une travée avec chevet à trois pans, cette église comprend également, d’une part, des toiles et des retables du XVIIIe siècle, des bois sculptés et polychromés du XVIe siècle, des bois peints et dorés du XVIIIe siècle et un banc de communion datant de 1746, et d’autre part, trois autels à portique en bois peint, un chaire de vérité en bois sculpté du XVIIIe siècle, des fonts baptismaux en pierre circulaires datant de 1606 et un cadran solaire de 1724. Par ailleurs, en-dessous de ce cadran, se trouve la dalle funéraire du père de Monsieur Chevalier Bernard. Quant à la tour de l’église, elle comprend la cloche et la clochette. Il est également intéressant d’indiquer que l’église comprend un grand nombre de statues de tous siècles confondus et que la paroisse de Wihéries avait comme protecteur Saint Eloi.

En 1776, la flèche de l’église menace de s’effondrer si bien que l’abbé de Saint-Ghislain demande aux habitants de Wihéries d’intervenir dans les réparations en mettant en avant leurs devoirs de conservation du bâtiment. Dans ce contexte, il convient d’indiquer que l’église a connu de nombreuses rénovations depuis sa construction. Parmi celles-ci, on peut notamment citer, par exemple, la restauration du toit en 1860 mais aussi le blanchissement de l’église en 1875 ou encore la rénovation complète du bâtiment en 1965. Quant à la modernisation de la toiture, il faudra attendre 2018 pour que celle-ci soit effectuée.

Ainsi, cette église a reçu un grand nombre de personnes importantes. Ce fut notamment le cas de l’évêque de Tournai, Gaspar Joseph Labis, qui se rendit à l’église de Wihéries afin de réaliser la confirmation dans cette paroisse. Par ailleurs, il est intéressant d’indiquer que des processions y furent aussi organisées tous les ans à partir de 1849.

Par ailleurs, le 2 juin 2009, l’orgue de l’église a été classé au patrimoine culturel.

Dans ce contexte, il est intéressant de noter que si le lecteur désire obtenir des informations complémentaires sur cette église, celui-ci peut les obtenir via l’adresse suivante : http://balat.kikirpa.be/object/10017062

Ligne du temps :

Laisser un commentaire