Exposition sur l’univers concentrationnaire

Exposition sur l'univers concentrationnaire

Exposition sur l'univers concentrationnaire

Image issue de : « Exposition sur l’univers concentrationnaire », dans « Dour en fête 1830-1980 », dans Annales de Cocars, n°1, 1980, p. 48.

Historique :

La section de Dour des prisonniers politiques regroupe tous les anciens détenus des camps nazis de Dour, d’Elouges, de Quiévrain, d’Hensies, de Fayt-le-Franc et d’Hon-Hergies. Ainsi, dans le cadre des commémorations qui eurent lieu à Dour pour les 150 ans d’Indépendance de la Belgique, cette section a commémoré le souvenir des disparus dans les camps d’extermination de la Seconde Guerre mondiale. Par ailleurs, une exposition-souvenir a été organisée dans les locaux de l’Athénée royale de Dour grâce à l’aide du Ministère de la Santé et de l’Administration communale de Dour, du 28 février au 1er mars 1980. Dans ce contexte, cette exposition reprend des documents photographiques et d’archives en provenance du Ministère de Santé et d’archives privées. On y retrouvait notamment des récits de rescapés mais aussi des listes de morts. Elle fut aussi l’occasion pour Dour d’évoquer le souvenir d’habitants de la Commune enfermés dans ces camps et qui ne sont jamais revenus. Parmi ces personnes, on peut notamment citer, d’une part, Camille André, Victor Caudron, Charles Dehem, Maurice Dequévy, Pierre Harmegnies et Emile Thomas, et d’autre part, Charles Wantiez, Francine Jospin, Albert Libiez, Marcel Wantiez, Jacques Spinner et Jean Liétard.

Lors de la séance d’inauguration, Emile Debuisson, ancien résistant, rappela les souffrances de toute une génération qui s’est battue pour la liberté de son pays. Des politiciens y assistèrent également. En effet, ce fut le cas du bourgmestre de Dour, Arthur Capouillez, du député devenu gouverneur du Hainaut, Michel Tromont, mais aussi, de l’attaché au Ministère de la Culture française, Yvon Harmegnies. Dans ce contexte, le président de la Confédération des prisonniers politiques et des ayants-droit de la régionale de Mons, M. Deplouys, rappela l’univers concentrationnaire et l’histoire qui y est liée. Il en profita également pour saluer ses camarades de combat dans la Résistance, Jules Demarques et Charles Masy.

Cette exposition fut complétée par la projection de films sur les horreurs de l’univers concentrationnaire au « Palace » de Dour.

Les écoles de l’Entité furent conviées à venir visiter l’exposition et à assister aux projections. Des rescapés assistèrent également à cet événement et furent notamment interrogés par les étudiants. Parmi ces derniers, celui qui fut le plus sollicité est Emile Lhoir.

L’assistance à cette exposition fut nombreuse. Parmi celle-ci, on peut citer la présence de membres du Conseil communal de Dour tels que, par exemple, Georges Danhier, Pol Dupont et Jacques Vachaudez mais aussi le corps professoral des écoles de l’Entité, des représentants des sociétés patriotiques douroises, etc.

Cette commémoration a été aussi l’occasion de rendre hommage aux prisonniers politiques de Wihéries. En effet, pour fêter le 35ème anniversaire de la libération des camps, la section des prisonniers politiques de Wihéries a tenu à honorer ses membres en leur offrant une médaille. Ainsi, l’Administration communale de Dour s’est associée à cette démarche. Dans ce contexte, il convient de souligner que des médailles ont également été remises aux récipiendaires et aux ayants-droit de la région.

Ligne du temps :

28 Février 1980
28 Février 1980

Début de l'exposition

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez sur la référence) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB traitant de ce sujet :

Articles :

Liens vers d’autres articles :

Laisser un commentaire