Fanfare des XXV de Dour

Fanfare des XXV de Dour

Fanfare des XXV de Dour

Image issue de : « Fanfare des XXV de Dour », dans Nos musiques et nos chorales, Dour-Elouges : Musée communal Georges Mulpas, 1983, p. 56.

Historique et évolution :

La fanfare des XXV est constituée en 1909. Dans ce contexte, un nouveau règlement fut élaboré et la direction artistique fut confiée à Antoine Prévôt.

En 1911, la fanfare se présente au Concours International de musique de Valenciennes. Elle y obtient de bons résultats tels que, par exemple, le premier prix de lecture à vue. Ainsi, elle obtient de nombreux succès jusqu’à la Première Guerre mondiale. En effet, durant la guerre, certains membres de la fanfare perdirent la vie. À la fin de la guerre, les répétitions reprirent et le nombre de musiciens au sein de la fanfare ne cessa d’augmenter au fil des années. Par cela, la fanfare des XXV était toujours présente à chaque manifestation patriotique. Dans ce contexte, il convient d’indiquer que l’endroit dans lequel les membres se réunissaient pour répéter nous est inconnu.

En ce qui concerne les concours, elle participa aussi au Concours International de Lilles et au tournoi provincial de Mons.

En 1927, à la mort de leur directeur, Antoine Prévôt, la fanfare lui rendit hommage. Elle décida également que, chaque année, à l’Ascension, elle se rendrait sur la tombe de ce dernier. Par la suite, la direction fut reprise par Henri Danhier et puis par Emile Lefèbre. En 1931, la fanfare reçut un grand nombre de prix et de lauriers. C’est également au cours de cette même année, qu’elle obtint le titre de « Royale ».

Jusqu’en 1940, Emile Lefèbre resta le directeur artistique de la fanfare avant de passer le flambeau au fils du premier directeur, Marcel Prévot. Après la Deuxième Guerre mondiale, ce dernier tenta de rassembler la société meurtrie grâce à la fanfare. Toutefois, malgré ses nombreuses initiatives, elle finit par disparaître. Dans ce contexte, il convient d’indiquer au lecteur que nous ne connaissons pas la date de disparition de cette dernière.

Ligne du temps :

Laisser un commentaire