Tirage au sort : reconstitution

Tirage au sort : reconstitution

Tambour du tirage au sort

Image issue de : « Tambour du tirage au sort », dans Farde de presse de Dour.

Historique :

Cette reconstitution eut lieu durant les commémorations des 150 ans d’Indépendance de la Belgique qui eurent lieu à Dour en 1980. Il s’agissait de reconstituer le système de conscription injuste qui frappe les jeunes jusqu’en 1909. En effet, cette conscription se faisait sur base du tirage au sort. Ce système, imaginé sous le règne de Napoléon, avait pour fonction d’obliger les conscrits à se plier aux règles de l’armée. Ainsi, les jeunes qui étaient tirés au sort, devaient se mettre au service de l’armée pour 2 ou 4 ans. Toutefois, il est à noter que des différences existaient entre les classes sociales. En effet, les personnes aisées arrivaient à racheter leur service alors que les classes populaires ne savaient pas y échapper. Ainsi, lors de l’abolition, il s’agissait de « mettre sur un même pied d’égalité » les familles riches et pauvres.

Lors des commémorations, ce système fut reproduit à l’identique. En effet, on appela les conscrits par ordre alphabétique en passant d’une localité à une autre. Les contingents devaient être accompagnés d’un garde champêtre. Quand ils étaient appelés, ils devaient se rendre dans la Maison communale où chaque individu tirait un numéro au sort qui indiquait si oui ou non il était apte au service.

Y fut aussi organisé une audition de l’avant dernier survivant de ce tirage, Jules Lecarré du contingent de Wihéries.

Ligne du temps :

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez sur la référence) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB traitant de ce sujet :

Articles :

Liens vers d’autres articles :

Laisser un commentaire