Concession Longterne-Trichères à Dour

Concession Longterne-Trichères à Dour

  1. Site du charbonnage du Longterne à Dour
Site du charbonnage du Longterne à Dour

Image issue de : « Site du charbonnage du Longterne à Dour », dans Bibliothèque communale de Dour, Connais-tu ta commune?, Dour : [s. n.], 1997, [n. p.].

Historique et évolution :

Situé à la rue du Longterne, le Longterne de Dour est déjà mentionné en 1402. Le nom passera ensuite à une veine du charbon dont les textes font déjà état en 1586. Par la suite, un charbonnage, cité en 1625, située à l’ouest du Rieu des Près, vers Elouges, le reprendra. Vers 1725-1730, une mine du même nom est toujours en activité. Celle-ci fait partie des seize exploitations existant à Dour.

Dans ce contexte, il convient de souligner, comme nous l’indique cette source, qu’il ne faut pas confondre ce site avec celui du Longterne-Ferrand à Elouges. En effet, bien que ces deux derniers exploitent les mêmes veines, il s’agit de deux sociétés distinctes.

En 1797, le Longterne de Dour s’unira au charbonnage du Petit Tas, Moreau et Auvergies à Warquignies. Toutefois, il est à noter que, malgré leur réunion, les deux charbonnages restèrent séparés aussi bien pour la gestion que la comptabilité ou même la vente. De plus, à cette époque, seul le Longterne, avec un puits en activité, produit de la houille. Néanmoins, la capacité extractive étant plus importante au charbonnage du Petit-Tas, Moreau et Auvergnies qu’à celui de Longterne entraîna une scission. Celle-ci fut effective en 1806. Ainsi, dans les années qui suivirent, le charbonnage essaya d’exploiter deux puits : Saint-Victor et Saint-Charles. Cependant, très rapidement, le site fut confronté à une mauvaise extraction liée aux venues d’eau importante ou encore aux veines qui s’y faisaient failleuses. C’est pourquoi, dans les années 1811-1812, les directeurs décidèrent d’y arrêter tout type d’extraction. Néanmoins, le Longterne demeura et en 1836, ce charbonnage fut associé à la Société de Commerce afin de créer la Société Anonyme des Charbonnages et Hauts-Fourneaux de Longterne.

Ligne du temps :

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB et traitant du sujet :

Documentaires :

Lien vers Google Earth permettant de localiser ce puits :

https://earth.google.com/web/@50.3984845,3.7940492,88.57005762a,644.21505413d,35y,0h,45t,0r/data=ClUaUxJLCiUweDQ3YzI1OGU0ODJjYzcyZDU6MHhkYzRlY2RhYjU5ZTNiYTQ3GUC7Q4oBM0lAIdhRi3c2Wg5AKhBSdWUgZHUgTG9uZ3Rlcm5lGAIgASgCKAI

2. Puits n°1 Saint-Victor

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce puits.

Historique et évolution :

Ce puits était situé entre la Grand-Rue, le rue du Pairois et la rue Bourguignon à Dour. Ainsi, les sources ne nous permettent pas de localiser précisément ce puits.

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB et traitant du sujet :

Documentaires :

3. Puits n°2 Alvaresse

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce puits.

Historique et évolution :

Les sources disponibles dans le fonds d’histoire locale de la Bibliothèque communale de Dour ne nous permettent pas de localiser précisément ce puits.

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB et traitant du sujet :

Documentaires :

4. Puits n°3 Sainte-Barbe

Puits n°3 Sainte-Barbe de la concession Longterne-Trichères

Image issue de : « Dalle du puits n°3 Longterne-Trichères à Dour », dans BERCKMANS, Paul, Le Borinage : 1781-2014 : naissance et développement de la culture et du paysage industriels dans le plus ancien bassin houiller du continent européen, Namur : Institut du Patrimoine wallon, 2015, p. 234.

Historique et évolution :

Située au bord d’un sentier de randonnée à droite de la rue du Longterne quand on se dirige vers le bois, on retrouve une grande borne en granit obturant l’ancien puits n°3 Longterne-Trichères.

Le terril a été aujourd’hui aplani.

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB et traitant du sujet :

Documentaires :

Lien vers Google Earth permettant de localiser ce puits :

https://earth.google.com/web/@50.3984845,3.7940492,88.57005762a,644.21505413d,35y,0h,45t,0r/data=ChUaEwoLL2cvMXY2cWdzY2sYAiABKAIoAg

5. Puits n°4 Saint-Auguste

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce puits.

Historique et évolution :

Ce puits est situé dans le jardin d’une maison en face de l’école Moranfayt

Références bibliographiques (Pour la description complète, cliquez) :

Informations complémentaires :

Liens vers d’autres ressources réalisées par TéléMB et traitant du sujet :

Documentaires :

Lien vers Google Earth permettant de localiser ce puits :

https://earth.google.com/web/@50.38944,3.8007353,104.78858339a,644.34635342d,35y,0h,45t,0r/data=ChUaEwoLL2cvMXcwaDZudGsYAiABKAIoAg

Liens vers d’autres articles pour l’ensemble des puits de cette concession :

Laisser un commentaire