Coopérative « Ouvriers Réunis » de Dour

Coopérative "Ouvriers Réunis" de Dour

Coopérative Ouvriers Réunis de Dour

Image issue de : « La coopérative « Ouvriers réunis » », dans JOURET, Alain, Dour, Bruxelles : Alan Sutton, 1999, p. 105, coll. Mémoire en images.

Historique et évolution de cette coopérative :

Créée en 1886, à la rue du Parc, dans un petit local, cette société avait pour but de fabriquer du pain qu’elle vendait moins cher que les boulangers. Dans ce contexte, il convient de souligner qu’il s’agissait d’une coopérative dont le fonctionnement était simple. En effet, chaque souscripteur était placé sur le même pied d’égalité et devait souscrire au capital social, chaque part étant fixée à un montant maximum de 10 francs à verser par acompte. En fin d’année, des ristournes étaient distribuées en fonction des achats effectués dans le magasin au cours de l’année écoulée. Ainsi, l’idée générale était de permettre aux ouvriers de vivre à meilleur marché. Limitée à un petit nombre de travailleurs, elle s’est fondée sans l’appui d’aucun parti politique. Toutefois, en 1901, elle abandonna son caractère de neutralité et s’affilia à la Fédération des sociétés coopératives boraines. Au cours de la même année, elle posséda sa propre Maison du Peuple et son propre magasin.

Cependant, en 1895, le manque d’ambition et l’idéal du conseil d’administration de la société provoqua une scission en son sein et les membres démissionnaires créèrent une nouvelle coopérative « Les Socialistes Réunis ».

Par la suite, la coopérative des « Ouvriers Réunis » entra en compétition avec celle « Les Socialistes réunis ». Cela amena, en 1922, à la fusion des deux coopératives sous l’appellation « Les Socialistes Réunis ». Cette dernière continua à prospérer pendant de nombreuses années.

Ligne du temps :

Laisser un commentaire