Ecole industrielle communale de Dour

Ecole industrielle communale de Dour

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur cette école.

Historique et évolution :

Le 29 août 1895, l’administration communale décide de fonder à Dour une école industrielle à la rue de Boussu. Ainsi, cette décision est approuvée par la Députation permanente du Conseil provincial du Hainaut le 18 octobre 1895. Le 25 novembre 1895, un arrêté royal autorisait l’ouverture, sous la direction de Richard-Olivier Brouet, de deux formations (cours du soir et cours du dimanche). Ces dernières devaient permettre à 83 élèves d’entamer des études s’étendant sur trois années. À l’époque, il fut décidé qu’un minerval serait payé mais que ce dernier serait reversé en récompense à tout élève obtenant son diplôme.

En 1900, on dénombre 219 élèves et, en 1901, 386.

Ainsi, au début du XXe siècle, cet établissement scolaire propose de nouvelles sections et la création de nouveaux cours techniques. Il soumet aussi à des essais concluants des programmes élaborés par les professeurs et il obtient la collaboration des industries et des charbonnages dourois. Le 18 août 1901 eut lieu la première cérémonie de distribution des prix ouverte par la Royale Harmonie de Dour.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que le 23 juin 1901 fut également fondée une « Association des élèves diplômés de l’Ecole industrielle de Dour » sous la présidence du bourgmestre de Dour, André Harmegnies. De surcroît, la renommée de l’école devenant importante, il fut décidé, en 1908, qu’un cours supérieur de mathématique serait également enseigné à l’école industrielle.

Durant la Première Guerre mondiale, les locaux sont occupés par les Allemands sans pour autant que le nombre d’élèves inscrit décroît. En effet, on compte 433 élèves aux cours industriels, 185 aux commerciaux et 82 en professionnel. Dans ce contexte, il convient de souligner qu’au cours de la rentrée 1918, les cours durent être dispensés dans des locaux diverses éparpillés au sein de la localité de Dour. Toutefois, après la guerre, la population scolaire connaîtra un déclin important. Le 28 août 1924, l’école connaîtra un second souffle avec des cours orientés plus vers l’aspect pratique. Ainsi, le 1er mai 1944, il fut décidé de créer une école industrielle supérieure tant pour la partie technique que pour la partie commerciale. Dans ce cadre-là, le 1er septembre 1947, l’école industrielle supérieure est agréée par l’Etat si bien que le 1er septembre 1948, toute l’école est reprise par l’Etat. Depuis lors, les directeurs qui se sont succédés ont tenté de maintenir l’héritage mis en place par leurs prédécesseurs notamment en adoptant et en restaurant l’enseignement aux besoins de la société actuelle. Ainsi, en 1995, l’institut d’enseignement de promotion sociale de Dour prend un nouveau départ en respectant la réforme voulue par le décret de 1991 à savoir améliorer la qualification des étudiants, favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et faciliter la réinsertion des demandeurs d’emploi.

Actuellement, cette école s’appelle IEPSCF dont voici l’URL : http://www.iepscf-dour.be/

Ligne du temps :

Laisser un commentaire