Henri Bricoult

Henri Bricoult

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur ce personnage.

Sa biographie :

Né à Meslin-l’Evêque en 1858, Henri Bricoult obtient son diplôme de docteur en médecine à l’Université Libre de Bruxelles en 1884. Ex-interne des hôpitaux de Bruxelles, il s’installe à Dour. Il est alors désigné par les autorités locales comme médecin de l’assistance publique. Ils lui confient également la visite des écoles. En 1889, il fut attaché à des entreprises telles que les sites de charbonnage de Dour : Sauwartan, Sainte-Catherine, La Grande Machine à feu et le puits Frédéric. Il préside l’Union Médicale Boraine. En novembre 1904, avec son collègue Victor Dumont, le compositeur Arthur Fromont, le juge de Paix Paul Balot, l’avocat Léon Raiponce et l’imprimeur Alidor Thiry, il organise l’Institut musical de Dour.

En 1914, après la bataille de Mons, il prodigue des soins aux blessés ce qui lui vaudra la décoration de la Croix-Rouge anglaise. En 1917, il fonde et dirige un dispensaire communal au sein duquel il réalise des opérations chirurgicales. En 1918, il passe trois jours derrière les barreaux pour manque de déférence vis-à-vis des occupants. Par ailleurs, il fut aussi président de la Société des médecins des charbonnages du Couchant de Mons et vice-président du Comité des médecins industriels de Belgique qu’il cofonda, il participa à de nombreux congrès de chirurgie et autres journées médicales.

Il est à noter que nous ne connaissons pas la date de sa mort.

Ses fonctions :

  • Médecin de l’assistance publique, des écoles et des charbonnages
  • Président de l’Union médicale boraine
  • Fondateur de l’Institut musical de Dour
  • Fondateur et directeur d’un dispensaire communal
  • Président de la Société des médecins des charbonnages du Couchant de Mons
  • Vice-président et cofondateur du Comité des médecins industriels de Belgique

Ligne du temps :

Laisser un commentaire