Gare de Wihéres

Gare de Wihéries

Nous ne disposons malheureusement d’aucune iconographie dans le fonds local de la Bibliothèque communale de Dour sur cette gare.

Historique et évolution :

Née de l’arrivée de la ligne internationale Dour-Roisin-Autreppe-Bavay, la gare de Wihéries, située à la rue de la gare de Wihéries à Elouges, était d’abord équipée d’un bâtiment en bois provisoire avant de devenir une halte digne de ce nom. En effet, elle est répertoriée en tant que halte en 1906. Ainsi, située à cheval sur les villages d’Elouges et de Wihéries, elle permet un raccordement le plus droit possible vers les Haut-Pays grâce à la construction de deux ponts.

Du point de vue architectural, elle comportait un bâtiment à destination des voyageurs, mais aussi un puit pour le chef de gare, un hangar à marchandises, une rampe à chargement et une cour. En 1913, l’activité économique étant importante à Dour, il fut décidé qu’une seconde voie dans la cour aux marchandises serait construite. Cette nouvelle ligne de 60 cm d’écartement portait le nom de son créateur « Decauville ». De cette manière, la gare de Wihéries gérait non seulement les trains quotidiens de voyageurs mais aussi le trafic de marchandises.

Par ailleurs en 1936, elle disparaît des annales de la SNCB alors que les trains continuent de s’y arrêter. De nos jours, le quartier de la gare reste inchangé même si toute activité y a cessé. En effet, la ligne est fermée en 1960, et le bâtiment des recettes a été vendu et rénové. Ainsi, le ravel 98 A y passe.

Ligne du temps :

Laisser un commentaire